A propos

Le Guide Gastronomique propose quelques impressions personnelles à l’amateurisme assumé et à la subjectivité revendiquée de mes aventures culinaires, oenologiques et gustatives aussi bien en Suisse Romande que lors que quelques voyages dans d’autres contrées ou sur le Web. J’ai souvent apprécié de trouver ce type d’information lorsque je me renseigne sur un restaurant, un vin à goûter ou sur un vigneron à visiter et j’espère que ce site sera utile pour d’autres dans le même cas que moi. Avec actuellement plus de 10’000 visites par mois et près de 17’000 pages vues, cet objectif semble d’ailleurs réalisé. Si vous avez trouvé utiles les informations sur ce site, faites-le savoir en nous recommandant de vive voix à vos amis et virtuellement sur les réseaux sociaux comme facebook, twitter ou google plus. Vous y trouverez également une liste des restaurants à visiter qui sont sur ma longue liste d’attente. Vous trouverez que les commentaires sont plutôt positifs, mais c’est que j’essaye d’abord de me faire plaisir et que j’essaye d »éviter de dépenser mon argent pour mal manger au restaurant. Pas vous?

Comment ça marche?

Malgré son titre ambitieux, ce site est l’oeuvre d’un seul amateur et donc tous les avis ont les mêmes références. Je choisis un restaurant selon mes déplacements professionnels ou privés. J’y vais comme un client ordinaire et je paie ma facture à la fin du repas. Si vous cherchez des photos de restaurateurs, vous êtes au mauvais endroit, d’ailleurs je n’en connais personnellement aucun. C’est le montant de ma facture qui figure sur mon compte-rendu, sauf parfois pour les repas de midi type « plat ou menu du jour » où j’ai tendance à « normaliser » la facture sur la base d’un plat + un verre de vin + une eau minérale + un café, même si je n’ai pas forcément consommé ces deux derniers produits. Il m’arrive quelque fois par année d’être invité par des hôtels ou des restaurateurs et c’est naturellement agréable de se faire « bichonner » de la sorte. Ceci est mentionné dans l’article où je garde ma liberté de penser… et c’est peut-être pour cela que je ne suis pas invité plus souvent ;O) Cependant, aucun restaurateur n’a versé d’argent pour figurer sur ce site ou modérer les commentaires à son sujet. Le critique est naturellement incorruptible, mais les dons en nature sont les bienvenus ;o) Si vous êtes vignerons ou artisan et vous voulez nous faire découvrir vos vins ou vos produits, utilisez le formulaire de contact pour me le faire savoir. Sachez aussi que si d’un côté j’aimerai aussi bien vous parler de la cuisine de Georges Wenger au Noirmont, de l’autre côté faire ce que je peux avec mon temps et mon argent. Et c’est peut-être mieux comme ça.

Pourquoi n’y a-t-il pas de notes?

Parce que d’abord je ne crois pas (trop) aux notes, étoiles, macarons et autres classements des 50 meilleurs restaurants du monde. C’est très bien pour faire parler des guides dans les journaux, mais j’ai de la peine à penser que l’on puisse juger les restaurants sur assez de services (compte-tenu du prix d’un bon repas)  et ensuite équitablement entre eux. Si un guide envoie un testeur chez Violier à Crissier 5-6 fois par année, il va facilement dépenser 1500 à 2000 francs. Combien d’exemplaires à 25-30 francs doit-il vendre pour payer juste l’évaluation de cette table? Ensuite, je n’ai pas une démarche « élitiste », mais j’apprécie et je parle autant de la fondue d’une brasserie à Bulle que le foie gras d’un étoilé Michelin en Bourgogne et que cela n’aurait pas de sens de vouloir les comparer.

Copyright

Comme mentionné au bas du site, tous les textes et les photos sont protégés par le droit de la propriété intellectuelle : mine de rien c’est (aussi) pas mal de travail de faire vivre un site web. Si vous voulez utiliser les textes ou les photos dans un autre contexte, merci de bien vouloir prendre contact avec moi pour en discuter les conditions. Pour l’instant personne ne m’a rien demandé… mais certains se sont déjà bien servis… ;O(

1 commentaire sur A propos

Les commentaires sont fermés.