Dégustation Arvine Fully Grand Cru Genève 2017

Chaque mois de juin, l’Association Fully Grand Cru et Wiine.me organisent le Salon de la Petite Arvine à Genève à l’hôtel Beau-Rivage. Voici une bonne occasion de déguster ce cépage particulier à Fully interprété par des vignerons différents.

Je commence par la fin en parlant de la masterclass menée de main de maître par Vincent Debergé qui fut chef sommelier de l’établissement avant de devenir directeur de son restaurant gastronomique Le Chat Botté. Ce connaisseur a insisté sur l’influence des différents terroirs de Fully ainsi que sur la tendance à revenir vers des vins exprimant plus de tension que de douceur. Cette séance a été aussi l’opportunité d’avoir une discussion intéressante sur les accords mets-vins.

Dégustation Arvine Fully Grand Cru Genève 2017
Dégustation Arvine Fully Grand Cru Genève 2017 : les vins de la masterclass

Parmi les nombreux vins dégustés dans les stands ou à la masterclass, je vais commencer par mentionner ceux qui sont faits par des femmes. Quand on parle femme et vin à Fully, on pense naturellement à Marie-Thérèse Chappaz. Outre sa Petite Arvine Les Epalins 2010 aux sensations de fruits blancs et fleurs blanches, elle avait aussi apporté un essai (abandonné) de Petite Arvine en barrique de 2012. Un vin au nez charmeur avec du beurré mais décevant en bouche où le toasté avait pris le dessus sur les arômes de cépage. Alors que la réputation de Marie-Thérèse Chappaz n’est plus à faire, celle de Mathilde Roux ne demande qu’à s’affirmer. Cette jeune vigneronne a repris récemment un domaine à Fully renommé Cave de l’Orlaya. Elle propose des vins à son image, avec une personnalité attachante. Les millésimes 2015 et 2016 de sa version classique allient un nez aux parfums de fruits jaunes à une bouche en tension avec ces notes de salinité typiques du cépage. La version surmaturée de 2015 enchante par sa douceur élégante. Beaucoup de plaisir également avec la Petite Arvine Les Seilles 2016 d’André Roduit qui m’a marqué par sa longueur en bouche. Genevois émigré en Valais pour y reprendre la Cave des Amandiers de Saillon, Alexandre Delétraz offrait avec sa Petite Arvine de Fully élevée sur lie une bouche qui associait un peu de rondeur (notes de bonbon anglais) à la minéralité du terroir. Sa Petite Arvine Grains Nobles 2012 alliait pour sa part une belle fraîcheur à des arômes concentrés d’abricots et d’amandes. Last but not least, Benoit Dorsaz propose à partir du même terroir des Perches trois interprétations remarquables mais très différentes de la Petite Arvine : une salinité élégante pour le 2016 en version classique ; une rondeur fruitée pour la Quintessence 2015 élevée en barrique ; du velouté élégant pour les millésimes 2013 et 2014 des versions flétries.

Ce fut au final un après-midi intéressant pour découvrir les diverses facettes de ce cépage typiquement valaisan. Je recommande particulièrement l’inscription à la masterclass pour vivre un moment qui alliait de manière décontractée connaissance vinicole et échange conviviaux entre les participants.

Références

Marie-Thérèse Chappaz, Chemin de la Liaudise 39, 1926 Fully, http://www.chappaz.ch/

Cave de l’Orlaya, Mathilde Roux, Chemin de la Liaudise 31, 1926 Fully, http://www.orlaya.ch/

André Roduit & Fils, Chemin des Claives 20, 1926 Fully, http://www.roduitvins.ch/

Cave des Amandiers, Alexandre Delétraz, Route des Moulins 9, 1913 Saillon, http://cavedesamandiers.ch/

Benoît Dorsaz, Chemin du Midi 37, 1926 Fully, http://www.benoit-dorsaz.ch/

Soyez le premier à commenter

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.