La Véranda, Hotel du Lac – Vevey

La Véranda est le deuxième restaurant du Grand Hôtel du Lac à Vevey dont le premier, les Saisons, vient d’obtenir une étoile au Guide Michelin. Sur la suggestion d’un ami, je profite d’une belle journée pour aller manger à midi dans ce lieu avec vue sur le lac et les Alpes.

Adresse : Grand Hôtel du Lac, rue d’Italie 1, 1800 Vevey, 021 925 06 06, ouvert 7/7


Visite : un vendredi midi ensoleillé de mi-février, restaurant rempli à 80%
Situation : à l’extrémité de Vevey côté Montreux, parking dans la cour de l’hôtel ou sur les quais
Repas :
* Tartare de langoustine, gelée de mandarine (amuse-bouche)
* Foie gras poêlé et magret de canard fumé, carpaccio de betteraves au vinaigre de Xérès et sel de Guérande / Mousseuse de poireaux et pommes de terre aromatisée à la truffe
* Suprême de poularde au romarin, matignon de carottes, chou vert au gingembre et miel d’acacia, purée de pommes de terre aromatisée à l’huile de truffe blanche / Cuisse de canard confite, chou rouge aux marrons et pommes acidulées caramélisées, pommes de terre charlotte cuites à la vapeur
* Dôme de mousse pistache et gelée de griottes / Transparence de panna cotta vanille et banane passion
Boisson :
* 2 verres Arôme Blanc, Daniel Dufaux, 2010
* Fayard Domaine de Frondrèche 2008
* 2 grappas (Brunello et Amarone)
A midi, une formule de menu-carte est proposée avec des prix allant de 39 francs (plat unique) à 59 francs (entrée, plat et dessert). Le soir la carte est un peu plus élaborée et le prix du menu approche les 100 francs. Cinq à six propositions sont disponibles pour les entrées et les plats, avec le choix de la garniture. Après un délicat amuse-bouche, je commence les choses sérieuses avec un foie gras poêlé de belle qualité, même s’il s’était un peu refroidi depuis sa sortie de poêle. Belle interprétation également les seconds rôles de l’assiette qu’étaient les betteraves et le magret. Mon compagnon de table apprécie la belle consistance de sa soupe avec un bel apport de truffes. Les plats principaux sont des classiques parfaitement réalisés avec une peau bien croustillante dans les deux cas. J’apprécie beaucoup le goût affirmé de mes légumes subtilement relevés au gingembre ainsi qu’une purée délicatement truffée. Si mon vis-à-vis trouve de belles saveurs dans les choux rouges, il est moins enthousiaste pour ses charlottes. Pour terminer le repas, on nous place devant le choix cornélien d’un chariot de dessert multicolore. Nos deux choix permettent de conclure le repas en douceur et sans lourdeur.
La carte des vins offre un très beau panorama des vins romands avec une classification intéressante en fonction des saisons (printemps, été, etc). S’y ajoutent des bouteilles de prestige dominées par quelques grands bordeaux ainsi qu’un choix intéressant de vins d’autres origines (Italie, Chili). Une page de crus au verre permet en outre de déguster en plus petite quantité. C’est dans cette liste que l’on nous suggère avec pertinence pour notre apéritif un Arôme Blanc, assemblage de chardonnay-sauvignon élevé par Daniel Dufaux, l’oenologue de la Maison Badoux, à Chernex au-dessus de Montreux. Je pense ne pas être le seul que l’appellation « Montreux » ne fait pas forcément rêver au niveau des vins suisses, mais j’ai été plutôt très « déçu en bien » avec ce vin à la robe dorée et au nez parfumé de vanille. La bouche est riche en arômes avec une belle structure et beaucoup de gras. Avec en mémoire quelques belles surprises dans cette appellation dans le sud de la France, je suggère à mon vis-à-vis un vin du Ventoux. Sa robe est rubis foncée et il va au cours du repas nous séduire de plus en plus, semblant proposer un nouveau parfum (baies des bois, pain d’épice, épices) chaque fois que notre nez s’aventure dans le verre. La première impression en bouche est plus sur l’élégance que la puissance, mais la matière est bien présente et tapisse tout le palais. Très belle persistance pour un vin très attachant.
Service : professionnel, attentif, souriant et sympathique
Prix : 270 francs pour deux
Site Internet : http://www.hoteldulac-vevey.ch/fr/la-restauration/restaurant-la-veranda.html
En conclusion : Ce fut un repas savoureux avec un concept de menu-carte qui permet à chaque convive de se faire plaisir. Les prix sont adaptés au contexte d’un cinq étoiles, mais il est tout à fait possible de s’y faire plaisir à midi sans (trop) exploser la facture. Une mention spéciale pour un service pro sans être guindé. A un niveau secondaire la décoration est un peu « vieillotte » à mon goût, mais peut-être pas pour la clientèle plus traditionnelle. Une adresse à retenir aussi pour les beaux jours pour profiter encore mieux du paysage depuis la terrasse.
Dans les environs :
* L’Olivier, La Tour-de-Peilz
* Auberge de la Veveyse, Saint-Légier

Foie gras poêlé et magret de canard fumé
Foie gras poêlé et magret de canard fumé
Mousseuse de poireaux et pommes de terre aromatisée à la truffe
Mousseuse de poireaux et pommes de terre aromatisée à la truffe
Suprême de poularde au romarin
Suprême de poularde au romarin
Cuisse de canard confite, chou rouge aux marrons
Cuisse de canard confite, chou rouge aux marrons
Le chariot de dessert
Le chariot de dessert

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. La Véranda, Vevey

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.