Table des Délices – Grignan, France

En séjour la Drome Provençale, il m’a semblé agréable après une journée de voyage de pouvoir simplement manger au restaurant de l’hôtel, d’autant plus qu’il est fortement recommandé par le guide Michelin.
Adresse : Route de Montélimar, 26230 Grignan, France, 04 75 46 57 22
fermé le dimanche soir, le lundi et le mardi midi ou soir
Temps : un jeudi soir de l’Ascension venteux de mi-mai, restaurant rempli à 60%
Situation : à environ 500m de Grignan sur la route de Montélimar, grand parking devant le restaurant
Repas :
* Brandade de sar (amuse-bouche)
* Langouste et langoustine: dans un bouillon de crustacés parfumé au gingembre et citronnelle, petites ravioles de langoustines aux petits légumes, la langouste juste poêlée au poivre de Java sur son chutney de mangues, quelques herbes insolites et craquant de sésame
* Le bar: dos de bar rôti sur sa peau croustillante parfumée au piment d’Espelette dans sa barigoule d’artichauts aux aubergines et cèpes, tomates et zestes de citrons confits, jus emulsionné à l’huile d’olive et coriandre fraîche
L’agneau en trois façons : le baron juste saisi dans un beurre d’herbes au poivre de « kampot », son carré cuit en cocotte « rosé » en croûte de gomasio, ses panoufles confites et effilochées façon « cromesqui » et samoussa croustillant, compotée méridionale au boulgour et citrons confits, asperges vertes et blanches, crème de pois chiches, huile de roquette et jus réduit
* Assiette de fromages affinés de Lou Canestéou « meilleur ouvrier de France »
* Mousse aux fruits exotiques (pré-dessert)
* Déclinaison autour de la fraise: sur un biscuit, une compotée de fraises aux fèves de tonka, blanc manger aux amandes et rhubarbe confite, glace à la fraise « tagada », dans un verre un gaspacho de fraises façon milk-shake
Boisson :
* 2 verres de viognier, Domaine de Montine
* Mas Théo, Coteaux du Tricastin, 2008, Laurent Clapier, Roussas
La description des plats a un côté poétique et à rallonges qui situe les ambitions du cuisinier. Deux pages proposent un choix réduit d’entrées et de plats principaux que l’on retrouve en partie dans les menus. Le restaurant propose un menu du marché à 25 euros, un menu à 35 euros et un grand menu à 49 euros que nous choisissons. Celui-ci commence agréablement avec une brandade de sar. L’entrée offre ensuite un mélange de réalisation autour de la langouste avec de belles saveurs asiatiques, même si la partie poêlée de ma langouste avait quelques traces noires de brûlé. Les différentes parties de l’agneau étaient toutes tendres avec un accompagnement original et adapté. Le bar était rôti sans sécheresse et sa barigoule apportait avec fraîcheur les saveurs des artichauts et autres légumes provençaux. Les trois fromages proposés sont bien variés et parfaitement affinés. Les différents parfums de la fraise étaient bien exprimés dans un dessert en trois parties.
La carte des vins propose une belle offre de bouteilles sur tous les terroirs des côtes du Rhône ainsi que de l’appellation régionale des coteaux du Tricastin.  Cette offre est complétée par quelques bouteilles des autres grandes régions viticoles françaises (Bordeaux et Bourgogne). Après avoir apprécié en apéritif un viognier bien équilibré entre le fruit et le minéral, nous choisissons sur les conseils de la serveuse un vin local qui propose un nez très parfumé de fruits rouges. Cet aspect agréable se retrouve en bouche avec légèreté et finesse, mais aussi assez de structure pour bien accompagner tous les plats du repas. Une belle découverte au prix très amical de 18 euros.
Service : attentionné avec deux personnes au début, il a ensuite semblé débordé par la suite avec un seul serveur s’occupant d’environ 25 personnes. Il y a eu des absences en salle, de longues attentes (20 minutes pour le café dans notre cas) et j’ai pu voir certains plats apportés aux mauvaises tables. Le service n’est peut-être pas le seul responsable de cette situation.
Prix : 140 euros pour deux
Site Internet : http://www.latabledesdelices.com/
En conclusion : La qualité des produits et les capacités culinaires de la brigade sont excellentes, nous avons donc fait un excellent repas. Ce soir-là, il a pourtant semblé y avoir un fossé entre les ambitions du chef et les moyens disponibles pour les réaliser et les faire parvenir au client, ce qui a fait que l’expérience globale est plus mitigée. Si cela était la norme, une simplification de la composition des plats ou une augmentation des moyens me semblerait recommandée. D’autres évaluations de ce restaurant lues sur Internet louent la qualité du service assuré par la femme du chef qui devait être absente lors de notre passage…

Brandade de sar
Brandade de sar
Langouste et langoustine
Langouste et langoustine
Le bar
Le bar
L'agneau en trois façons
L'agneau en trois façons
Déclinaison autour de la fraise
Déclinaison autour de la fraise

Soyez le premier à commenter

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.