Bon Accueil – Malbuisson, France

L’association entre la randonnée sac à dos et un  repas dans un restaurant étoilé Michelin n’est pas forcément évidente. Quant on choisit pour le gîte et le couvert l’hôtel du Bon Accueil à Malbuisson, cela se passe pourtant le plus naturellement et le plus délicieusement possible.

Adresse : Hôtel Le Bon Accueil, chemin de la Grande Source 1, 25160 Malbuisson, +33 (0)3 81 69 30 58, fermé le dimanche soir, lundi toute la journée et mardi midi.


Temps : un mardi soir de mi-avril, restaurant rempli à 100%
Situation : au milieu de Malbuisson, parking à côté du bâtiment
Repas :
* Soupe à l’ail des ours (amuse-bouche)
* Asperges vertes, langoustines snackées, bouillon beurré
* Selle et carré d’agneau rôtis, choux de printemps, zestes d’orange
* Fromages nobles issus de nos terroirs
* Le grand dessert :
** Sorbet à la gentiane
** Glace à la pistache, caramel au lait
** Le tout chocolat noir, sorbet Pur Equateur / Cappuccino glacé ricoré, dentelle au grué de cacao
* Mignardises
Boisson :
* Champagne Ruinart / Arbois Chardonnay Les Messagelins, Frédéric Lornet, 2008 (apéritif)
* 2 dl Pouilly Fuissé, Clos sur La Roche, Domaine Saumaize-Michelin, 2008
* 2 dl Margaux  Domaine Zédé 2005
* 2 dl Bourguei 2008l
* 5cl Banyuls / 5 cl Vin de Paille du Jura
La carte est courte et fait la part belle aux produits locaux. Elle complétée par différents menus qui vont de 24 euros à midi (vin et café inclus) jusqu’à 78 euros avec un verre pour chaque plat. C’est ce que nous choisissons, tout en remplaçant sans problèmes la féra mieux par les langoustines plus rares dans notre Léman. Le repas commence avec une excellente soupe à l’ail des ours où nagent quelques croustilles de fromage. Les écrevisses et les asperges qui suivent sont parfaitement cuites, relevéea par un bouillon savoureux. L’agneau est tendre, son goût étant subtilement associé au zeste d’orange. Le repas continue avec un plateau de fromages presque entièrement régionaux à part un brebis basque. Une mention particulière pour le comté du Fort Saint-Antoine et un excellent Mont-d’Or au lait cru. Par la suite, alors que nous avions fait notre choix de dessert au début de repas, nous allons comprendre ce que l’expression « grand dessert » veut dire. Il commence par un excellent sorbet à la gentiane suivi d’une glace à la pistache sur son caramel au lait. Enfin arrive le dessert principal avec un chocolat noir à l’amertume bien équilibrée et un bon café glacé. Alors que l’estomac digère toutes ces douceurs, on apporte encore sur la table une petite salade de fruit et des mignardises dans lesquelles se met en évidence un riz au lait.
Même si la carte des vins fait la part belle aux vins du Jura, toutes les autres régions françaises sont dignement représentées sur la carte, avec des prix doux. En apéritif, le champagne offre beaucoup de finesse avec des arômes de noisette alors que le Chardonnay local a un nez où se mélangent des parfums de fumé et de fruits. La bouche est bien présente avec beaucoup de gras. Le Pouilly Fuissé qui suit a un nez porté sur les fruits exotiques et plus de finesse en bouche que son cousin jurassien. Un parfum de confitures de fruits des bois monte du verre de Zédé 2005 qui révèle en bouche des arômes agréables de griottes sur une belle structure. Pour les fromages, le Bon accueil a la bonne idée de proposer un vin mystère servi dans un verre opaque. Le vin offre un parfum agréable avec des notes de prunes et une matière agréable et élégante en bouche. Nous apprendrons à la fin qu’il s’agit d’un bourgueil. Enfin deux demis-verres de banyuls et de vin de paille viennent accompagner les desserts.
Service : professionnel, attentif, sympathique et souriant
Prix : 180 euros pour deux
Site Internet : http://www.le-bon-accueil.fr/
En conclusion : La cuisine de Marc Faivre va à l’essentiel avec le souci de mettre en valeur les produits locaux. Grâce à la gentillesse de l’accueil de Catherine Faivre et de son équipe, le repas se déroule dans une simplicité qui mélange la qualité du service et la chaleur humaine. Si on ajoute à toutes ces vertus un rapport qualité-prix très intéressant pour un repas étoilé Michelin, je ne peux que vous inciter à parcourir les quelques kilomètres qui séparent Malbuisson de la frontière de Vallorbe pour vivre un moment de plaisir aussi gastronomique que bucolique.
Idée de balade : Nous nous sommes rendus à Malbuisson à pied en faisant une boucle à partir de Vallorbe. A l’aller, nous sommes montés sur le Mont-d’Or, pour suivre ensuite le GR5 qui passe par Le Touillon avant de rejoindre Malbuisson. Au retour, nous avons longé le lac de St-Point avant de rejoindre L’Abergement-Ste-Marie, puis Longevilles-Mont’Or le long du Doubs. Nous sommes remontés sur la crête du Jura en passant par la Boissaude et la Petite Echelle avant de revenir sur Vallorbe. Compter 6-7 heures de marche dans chaque sens. De nombreuses variantes sont possibles et la carte IGN 3426 au 1:25000 permet de faire les liaisons lorsque l’on sort des balisages qui sont bien marqués.

Soupe à l'ail des ours
Soupe à l'ail des ours
Asperges vertes, langoustines snackées, bouillon beurré
Asperges vertes, langoustines snackées, bouillon beurré
Selle et carré d'agneau rôtis, choux de printemps, zestes d'orange
Selle et carré d'agneau rôtis, choux de printemps, zestes d'orange
Sorbet à la gentiane
Sorbet à la gentiane
Cappuccino glacé ricoré, dentelle au grué de cacao
Cappuccino glacé ricoré, dentelle au grué de cacao
Le tout chocolat noir, sorbet Pur Equateur
Le tout chocolat noir, sorbet Pur Equateur
Mignardises
Mignardises

Soyez le premier à commenter

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.