Hôtel de Ville d’Ollon

L’Hôtel de Ville d’Ollon fait partie de ces bistrots de campagne que j’ai plaisir à découvrir. Pas de recherche de l’inventivité gastronomique à tout prix, mais une cuisine généreuse et bien réalisée avec des petites touches d’originalité et un excellent rapport prix-plaisir.

Adresse : Restaurant de l’Hôtel de Ville, Place de l’Hôtel de Ville, 1867 Ollon, 024 499 19 22, fermé le mardi et le mercredi


Visite : un vendredi soir de début décembre, restaurant rempli à 80%
Situation : Au milieu du village, grand parking disponible au-dessus de la gare.
Repas :
* Salade hivernale aux filets de perdreaux et mendiant de fruits
* Mini cappuccino d’écrevisses
* Rossini d’entrecôte de boeuf et escalope de foie gras de canard à la Strasbourgeoise
* Strudel aux pommes / Glace à l’absinthe
Boisson :
* 3 décis de chasselas d’Ollon (apéritif)
* Trois Roses, Domaine de la Baudelière, 2010
La carte des mets est revisitée régulièrement. Lors de notre passage, elle contenait encore quelques plats de la période de la chasse qui venait de se terminer alors que l’Alsace servait d’inspiration à d’autres plats. Trois menus entre 45 et 65 francs sont proposés. C’est ce dernier que nous choisissons. La première entrée donne le ton pour le reste du repas. L’assiette de salade est généreuse garnie avec des filets de perdreaux au goût un peu sauvage adouci par quelques traces de miel. Bel assemblage aussi pour la verdure avec quelques graines de grenades et des croûtons de pain d’épice. Le cappuccino est lui en version plus réduite, mais avec un bel équilibre entre l’écrevisse et le crémeux ainsi que de vrais morceaux d’écrevisse à l’intérieur de la tasse. On repasse en version maxi avec la taille du boeuf et du foie gras qui l’accompagne. Le fait que ce dernier aurait pu être un peu plus croustillant sera pour moi le seul petit bémol de la soirée. Excellents accompagnements avec de la purée de patates douces à la muscade et du chou rouge agrémenté d’une touche de canelle. Les desserts sont de facture classique avec une glace à l’absinthe très savoureuse.
La carte des vins fait la part belle aux vigneron(e)s de la région et c’est vrai que le choix est vaste entre Ollon, Aigle et Yvorne. Une petite place est réservée à quelques vins « étrangers » provenant du Valais ;o), de France ou d’Italie. Je choisi un assemblage des Delarzes. La robe est de couleur rubis et le nez offre des parfums fruités où domine le pruneau. La bouche est structurée et élégante avec quelques notes épicées sur la trame fruitée.
Service : professionnel, attentif et sympathique
Prix : 200 francs pour deux
Site Internet : http://www.resthotelollon.ch/
En conclusion : L’Hôtel de Ville d’Ollon sert avec générosité une cuisine qui propose une belle palette de saveur. La belle carte des vins à orientation régionale permet de se faire plaisir aussi de ce côté là. Lors de vos retours des stations de ski, plutôt que de perdre votre temps dans les bouchons sur l’autoroute, offrez-vous un bon repas à Ollon.
Dans les environs :
* Restaurant de Plambuit, Plambuit sur Ollon
* Auberge de la Couronne, Yvorne
* Le Café Suisse, Bex
* Saint-Christophe, Bex

Salade hivernale aux filets de perdreaux
Salade hivernale aux filets de perdreaux
Mini cappuccino d’écrevisses
Mini cappuccino d’écrevisses
Rossini d’entrecôte de boeuf et escalope de foie gras de canard à la Strasbourgeoise
Rossini d’entrecôte de boeuf et escalope de foie gras de canard à la Strasbourgeoise
Glace à l'absinthe
Glace à l'absinthe

1 commentaire sur Hôtel de Ville d’Ollon

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Artisans Vignerons d’Ollon

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.